Parmi les nombreux cas divers et variés qui dérogent aux carcans habituels de nos catégories vidéos, on en retrouve trois à cheval entre la catégorie et le moyen technique. Le moyen s’adapte à toutes nos catégories précédemment citées, ou presque, mais à fait naître par sa simple existence des formats différents qui lui sont propres.

=> LA VR

La Réalité Virtuelle, la fameuse. Si aujourd’hui on la retrouve essentiellement dans les jeux vidéos (toujours de niche, en mars 2020 1% des joueurs de la plateforme Steam utilisaient la VR régulièrement), elle existe également au sein de structures culturelles, comme les musées où les châteaux, afin de se plonger dans un monde perdu, reconstitué fidèlement de par nos connaissances actuelles. Mais pas seulement. Certaines attractions, notamment accessibles pour du team building ou de la relation client, font appel à la VR.

Outre les escape games et les courses de voitures, c’est aussi un moyen actif, surtout en ces temps de crises sanitaires, pour des réunions ou des séminaires et conférences connectées beaucoup plus immersives.

En dehors de son côté pratique pour des éléments habituellement captés et qui permettent de réunir à distance des gens éloignés (pour ne pas dire confinés), c’est aussi un moyen marketing très puissant pour faire découvrir l’univers de l’entreprise ou le potentiel d’un produit ou service, directement par le biais d’une interaction VR. De plus en plus d’entreprises se spécialisent dans ce domaine et donne accès à des possibilités incroyables d’immersion et de storytelling.

=> LES VIDEOS 360

On aborde ici un domaine où moyen technique et format sont totalement intriqués. C’est un produit hyper spécifique qui répond à un besoin qui l’est encore plus : capturer un environnement à 360° pour que le spectateur puisse l’observer librement comme s’il se trouvait sur place.

C’est par ailleurs un moyen technique qui sert régulièrement à la VR, sans pour autant en dépendre. En effet, pas besoin d’utiliser un casque pour en profiter ! En tant que telle, c’est surtout une technique qui permet de faciliter grandement la mise en avant des entreprises et sites industriels de tout poils, quand ce n’est pas utilisé pour vous faire découvrir le plus fidèlement possible votre futur logement ou votre prochaine chambre d’hôtel. Sur le principe, c’est bien moins immersif que la VR (quand les deux ne se mélangent pas) mais beaucoup plus accessible en étant facilité par de nombreuses plateformes web.

=> LES HOLOGRAMMES

Qu’on se le dise clairement, à l’heure où j’écris ces lignes la technologie holographique telle que présentée dans les différents Star Wars n’existe pas concrètement. Mais il existe différents palliatifs de moindre envergure, quoique tout à fait impressionnants quand l’ensemble est bien maîtrisé.

Si certains ont suivi la prouesse technique des projections « holographiques » à des fins politiques (Mélanchon en 2017) ou des concerts d’artistes décédés (Tupac en 2012, M Jackson en 2014), la technologie progresse vite et va toujours plus loin. Il est possible aujourd’hui d’assister à des concerts d’un Boys Band japonais qui n’existe pas autrement qu’en hologramme. Une création pure et simple mais qui a un contrat bien réel avec une maison de disque …

Mais si le potentiel est grand, les entreprises non-richissimes ne se sont pas encore accaparé le concept. C’est donc à ceux qui en prennent l’initiative de briller sur les salons en dévoilant des structures plus ou moins grandes de concepts quasi holographiques affichant leur logo ou leurs produits. Jusqu’à ce que cela devienne la norme d’ici une grosse dizaine d’années, c’est un objet marketing à très fort potentiel pour attirer les curieux, avec un peu de magie moderne presque pas si chère.

Dans le détail et pour le plus abordable, s’il n’est hologramme que de nom, il s’agit d’un trompe-l’œil qui se base sur la rotation, à grande vitesse, de barre de leds devant un fond noir. Le procédé donne une sensation d’objet holographique à des concepts en 3Ds.

Evidemment, cela ne fonctionne qu’en regardant le projecteur bien de face. Sur les côtés, vous ne verrez que les bords des pals qui tournent. Une sorte de ventilateur ultra-moderne avec effet « Wahou » intégré, en somme. Et cette technologie est encore assez jeune et nouvelle.

Voilà qui clos notre tableau des catégories de vidéos institutionnelles !